Les produits Aribex : la sécurité d’abord

Les systèmes à rayons X diffusent généralement des rayonnements parasites lors de leur utilisation. Le rayonnement rétrodiffusé de la mâchoire d’un patient peut se répercuter sur l’opérateur ou sur le patient. C’est pourquoi, le port de tabliers de plomb ainsi que de caches-thyroïde est nécessaire à la protection du patient. Pour assurer leur sécurité, les opérateurs utilisent les générateurs de rayons X à distance.

Cependant, NOMAD a été conçu dans un esprit de sécurité. Il dispose d’une protection unique de rétrodiffusion sur sa face externe, ainsi que d’une protection contre les radiations internes afin de protéger l’opérateur de l’exposition aux radiations. L’utilisation de NOMAD expose en fait l’opérateur à une amplitude inférieure à celle autorisée par les autorités. L’exposition aux radiations émises par NOMAD est inférieure à un pour cent des doses professionnelles autorisées. NOMAD est sécurisé.

  1. Normes de protection contre les radiations, 10 CFR 20 (normes fédérales aux États-Unis d’Amérique), 1994 (voir également le rapport 116 du Comité national de protection contre les radiations)
  2. Rapport 145 du Comité national de protection contre les radiations (Conseil national sur la protection et la mesure des radiations), pages 7 à 9
  3. « Estimation de la quantité de radiation cosmique pour le personnel volant », Feng YJ et al, médecine spatiale et ingénierie médicale, 15(4) 2002, page 265-9
  4. Une moyenne normalisée suppose 7.200 expositions par an, d’une durée moyenne d’exposition de D-vitesse=0,50 secondes, F-vitesse=0,25 secondes, capteur numérique=0,20 secondes
  5. 1. Références supplémentaires, limite de dose professionnelle : réglementation nationale suggérée pour le contrôle des radiations (SSRCR), section D.1201 ; limite de dose professionnelle impliquant une dosimétrie : SSRCR, section D.1502 ; limite de dose grand public : SSRCR, section D.1301

Études et rapports

Brochure de sécurité NOMAD
Veuillez cliquer ici pour télécharger un exemplaire de la brochure de sécurité NOMAD.
NOMAD – Étude de dosimétrie
Pour télécharger un exemplaire de Comparaison de la qualité d’image et de la dose de radiation en radiographie intra-orale : systèmes portatifs, sur batterie contre systèmes traditionnels, veuillez cliquer ici.

Comment ça marche ?

Comme indiqué ci-dessus, NOMAD utilise une protection externe vis-à-vis des rétrodiffusions permettant d’assurer la sécurité de l’opérateur contre les rayonnements réfléchis. Cette protection produit une zone de sécurité en forme de cône. Le diamètre de la zone atteint plus de 6 pieds à l’emplacement où se tient l’opérateur, ce qui suffit à protéger tout son corps. De plus, les protections contre les radiations présentes dans le NOMAD permettent la quasi-suppression des fuites de la source de rayons X, ce qui protège les mains de l’opérateur et les zones proches de l’appareil.

À quel moment peut-on affirmer que l’exposition est trop importante ?

Nous sommes entourés en permanence de radiations. Tout dépend de notre style de vie et de l’endroit où l’on habite. Cliquez ici pour connaître le degré d’exposition auquel vous êtes exposé quotidiennement.

Pour toutes les sources de radiation, la dose moyenne par personne atteint 360 mrems par an. Les normes internationales autorisent une exposition pouvant atteindre 5.000 mrems par an pour les personnes travaillant avec des matériaux radioactifs. Même dans le cas d’une utilisation prolongée, vous pourrez constater que NOMAD n’expose que très peu l’opérateur aux radiations.

Contactez Aribex pour mieux comprendre comment les systèmes portatifs à rayons X NOMAD peuvent améliorer le niveau de soin apporté à vos patients.